Réduction des émissions de N2O en grandes cultures

Simon Ricard

Chercheur, ing., M.Sc., M.A., Ph. D.

Joindre Simon Ricard

Description

Les engrais azotés sont essentiels à la production de cultures céréalières riches en protéines à haut rendement au Québec. Toutefois, une concentration élevée d’azote dans le sol agricole est liée aux émissions de protoxyde nitreux (N2O), un gaz à effet de serre puissant et une substance appauvrissant la couche d’ozone. Le secteur agricole doit contrôler les émissions directes de N2O produites par les sols ainsi que les émissions indirectes de N2O qui se produisent lorsque la lixiviation des nitrates des champs agricoles est transformée en N2O dans les écosystèmes en aval. L’objectif global de cette étude est de déterminer quelles sont les pratiques de conservation de l’azote qui sont les plus efficaces pour réduire les émissions de N2O provenant des matières fertilisantes dans les fermes québécoises. Ces travaux contribueront à l’élaboration d’un protocole de quantification robuste et fiable pour les réductions d’émissions N2O des fermes québécoises.

Objectif(s)

• Évaluer comment les pratiques de conservation de l’azote dans les agroécosystèmes de maïs exigeants en azote peuvent réduire les émissions de N2O et les nitrates lessivés provenant d’engrais inorganiques;
• Quantifier la réduction des émissions de N2O et de lixiviation des nitrates qui peuvent être réalisées lorsque les fertilisants sont épandus dans les agroécosystèmes du maïs pendant la saison de croissance en comparaison aux applications automnales;
• Attribuez des coefficients de réduction du N2O aux pratiques de fertilisation qui émettent moins de N2O que le niveau de référence des méthodes du GIEC-niveau I et canadiennes-niveau II.

De 2021 à 2024

Durée du projet

Qualité de l'air

Service

Partenaires

  • Programme d’appui à la lutte contre les changements climatiques en agriculture (PALCCA-MAPAQ)
  • Université McGill

Cela pourrait vous intéresser

2016-2017

Évaluation terrain du potentiel de granules de résidus de fruits et légumes d’épicerie pour la fertilisation et l'alimentation animale

Ce projet a permis de tester au champ la valeur comme fertilisant et amendement carboné de granules de résidus de fruits et de légumes d’épicerie.

Chercheure : Christine Landry

En savoir plus sur le projet

Christine Landry
2015-2018

Gestion de l’eau de drainage souterrain pour maximiser la production des cultures, l’utilisation des nutriments et la disponibilité de l’eau avec les climats actuels et futurs

Ce projet évaluera les bénéfices du drainage contrôlé sur les terres agricoles en climat actuel et futur, afin de répondre aux besoins en eau des grandes cultures et des communautés rurales, tout en atténuant les pertes d’azote et de phosphore vers les cours d’eau.

En savoir plus sur le projet

Aubert Michaud, retraité
Marc-Olivier Gasser
2019-2023

Stratégies d’atténuation de la dégradation des sols de grandes cultures en semis direct qui ciblent une réduction des applications d’herbicides et l’augmentation de la qualité des sols et des rendements

Projet d'identification d'indicateurs, basés sur le microbiome des sols, permettant d’identifier une stratégie d’atténuation de la dégradation des sols en grandes cultures et la réduction des applications d’herbicides à base de glyphosate.

En savoir plus sur le projet

Richard Hogue
Marc-Olivier Gasser