Comparaison de la culture annuelle à la culture en fin de saison d'engrais vert de légumineuses pour augmenter la résilience du sol et fournir un apport suffisant d'azote

Aubert Michaud, chercheur

Aubert Michaud, retraité

Chercheur, Ph. D.

418 643-2380
poste 690

Joindre Aubert Michaud, retraité
Marc-Olivier Gasser, chercheur

Marc-Olivier Gasser

Chercheur, agr., Ph. D.

418 643-2380
poste 650

Joindre Marc-Olivier Gasser
Maryse Leblanc, chercheure

Maryse Leblanc

Chercheure, agr., Ph. D.

450 653-7368
poste 320

Joindre Maryse Leblanc

Description

Le projet compare les effets de l’implantation d’engrais verts de pleine saison, en association ou à la dérobée sur les prélèvements en azote des cultures principales (maïs et blé) sous régie biologique. Les propriétés physiques du sol, la disponibilité de l’azote du sol et les pertes de nitrates au drain, en présence ou absence de drainage contrôlé, font également l’objet d’un suivi.

Objectif(s)

  • Évaluer en système de production biologique de grandes cultures les fournitures en azote et l’amélioration du profil cultural associées à cinq différents scénarios d’engrais verts de légumineuses cultivées soit :
    • sur une pleine saison;
    • implantés en association; ou
    • à la dérobée d’une culture de céréales.

De 2016 à 2018

Durée du projet

Grandes cultures

Secteurs d'activité

Santé des sols, Gestion des matières fertilisantes, Agriculture biologique

Services

L'utilisation d'engrais verts contribue à la santé des sols.

Partenaires

Cultivons l'avenir II | Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec - Programme Innov'Action | Agriculture et Agroalimentaire Canada

Cela pourrait vous intéresser

2014-2017 • Grandes cultures

Impacts agronomiques et environnementaux de divers types d’engrais organiques et d’engrais verts en production biologique de grandes cultures

Ce projet a permis d’évaluer l’effet de différents modes de fertilisation du maïs, du soya et du blé sur les rendements commercialisables, la qualité des récoltes et les pertes de nitrates et de microorganismes potentiellement pathogènes pour l’humain l’environnement.

Chercheure : Caroline Côté

En savoir plus sur le projet

Caroline Côté
2017-2019 • Grandes cultures

Potentiel des bandes fleuries comme réservoir de champignons entomopathogènes pour le contrôle du puceron du soya — volet économique

Analyse économique du potentiel des bandes fleuries comme réservoir de différentes espèces de pucerons sensibles à P. neoaphidis autour des champs de soya.

Chercheur : Luc Belzile

En savoir plus sur le projet

2018-2019 • Grandes cultures

Améliorer l’efficacité d’utilisation de l’eau de pluie et d’irrigation par la culture : intervenir dans le système cultural de la pomme de terre

Ce projet propose d’intervenir dans un système cultural typique de la pomme de terre afin de favoriser la valorisation de l’eau et de l’azote par cette culture. 

Chercheur : Carl Boivin

En savoir plus sur le projet

Carl Boivin