Vitrines en santé et en conservation des sols : s’inspirer des meilleures approches en grandes cultures

Marc-Olivier Gasser, chercheur

Marc-Olivier Gasser

Chercheur

418 643-2380
poste 650

Joindre Marc-Olivier Gasser
Catherine Bossé, chargée de projets en pédologie

Catherine Bossé

Chargée de projets en pédologie

418 643-2380
poste 405

Joindre Catherine Bossé

Description

Coordonné par Équiterre en partenariat avec Coordination services-conseil (CSC) et l’IRDA, ce projet vise à faire la promotion des principales pratiques favorisant la santé et la conservation des sols et de mettre en lumière les nombreux avantages agronomiques, économiques et environnementaux qui en découlent. Il fera la démonstration de la rentabilité à long terme pour une entreprise cultivant des grandes cultures d'adopter un ensemble de bonnes pratiques de conservation des sols.

Des vitrines de démonstration mettront en lumière des producteurs des régions visées (Montérégie, Centre-du-Québec, Mauricie, Lanaudière et/ou Chaudière-Appalaches) qui mettent en place ces pratiques bénéfiques pour l’environnement, la santé de leurs sols et la rentabilité de leur entreprise dans le but de susciter l’intérêt pour ces pratiques et de favoriser leur adoption chez un plus grand nombre d’agriculteurs québécois.

Le projet vise à atteindre directement 300 producteurs et 100 intervenants, dont plusieurs conseillers, lors des visites des vitrines, et à atteindre indirectement 3 000 agriculteurs et 100 conseillers additionnels à travers les réseaux, les outils de communication et les formations offertes à d’autres conseillers par des conseillers impliqués dans les vitrines.

La page Web regroupe des capsules vidéo des bonnes pratiques et des portraits tournées chez les entreprises participantes, des fiches d'entreprise. Plusieurs autres ressources y seront ajoutées au fil des mois à venir.

Voir la page Web : https://www.agrireseau.net/agroenvironnement/blogue/103095

Objectif(s)

  • Le projet vise à accroître la résilience des entreprises agricoles québécoises et la protection des capacités de production de même que la rentabilité de celles-ci rapidement. Le projet fera la promotion auprès des entreprises agricoles des principales pratiques favorisant la santé des sols et mettra en lumière les nombreux avantages agronomiques, économiques et environnementaux qui en découlent.
  • De plus, le projet fera la démonstration de la rentabilité à long terme pour une entreprise cultivant des grandes cultures d'adopter un ensemble de bonnes pratiques de conservation des sols.

De 2020 à 2023

Durée du projet

Grandes cultures, Production animale

Secteurs d'activité

Santé des sols

Service

Accroître la résilience des entreprises agricoles québécoises et la protection des capacités de production de même que la rentabilité de celles-ci.

Partenaires

Équiterre / Coordination services-conseil / IRDA
Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec

Cela pourrait vous intéresser

Culture de couverture
2016-2018 • Grandes cultures

Évaluation de la rentabilité des cultures de couverture à l'échelle de l'entreprise agricole

Dans ce projet, les bénéfices privés, à l’échelle de la ferme, des cultures de couverture ont été évalués, et ce, pour plusieurs de ces cultures et selon plusieurs modes d’implantation.

En savoir plus sur le projet

Blé d'automne
2019-2022 • Grandes cultures

Impact des céréales d’automne sur la rentabilité, l’amélioration de la santé du sol et la réduction de l’usage des pesticides par rapport aux céréales de printemps

Dix sites d’essai seront installés deux années consécutives chez les producteurs dans dix régions en régie conventionnelle ou biologique pour comparer la performance des céréales d’automne à celle des céréales de printemps.

En savoir plus sur le projet

Marc-Olivier Gasser
Caroline Côté
2018-2022 • Grandes cultures

Lutte biologique contre le charançon de la silique dans la culture du canola – Volet économique

Ce projet vise à perfectionner les méthodes de lutte biologiques contre le charançon de la silique dans la culture du canola. Dans ce projet initié par Agriculture et Agroalimentaire Canada et mené au Québec par l’UQAM, l’IRDA assure l’analyse économique des pratiques mises à l’essai.

En savoir plus sur le projet