Développement et adaptation de technique de cultures de couverture à la région de l'Estrie (volet économique)

Luc Belzile

Description

Dans ce projet réalisé par le Club agroenvironnemental de l’Estrie, l’IRDA était responsable de l’analyse économique. Dans cette région, les producteurs reconnaissent l'intérêt de cultiver des cultures de couverture. Toutefois, il reste des questions techniques à résoudre afin de faciliter l’adoption des cultures de couverture par les producteurs agricoles.

Objectif(s)

  • Réaliser un essai de ray-grass intercalaire dans le maïs.
  • Réaliser un essai de céréales et de trèfle intercalaires dans le soya.
  • Réaliser un essai de pois fourrager après le blé.
  • Diffuser l’information produite.

De 2014 à 2017

Durée du projet

Grandes cultures

Secteurs d'activité

Santé des sols

Service

Ce projet contribuera à l’adoption des cultures de couverture par les producteurs agricoles.

Partenaire

Club agroenvironnemental de l'Estrie

Cela pourrait vous intéresser

2020-2024 • Grandes cultures

Des balises techniques, économiques, sociales et environnementales au recours à l’Irrigation du maïs, du soya et des plantes fourragères

Ce projet de recherche vise l’instauration de balises techniques, économiques, sociales et environnementales lors de l’irrigation des grandes cultures et des plantes fourragères.

En savoir plus sur le projet

Carl Boivin
Catherine Bossé
Simon Ricard
2015-2017 • Grandes cultures

Estimation de la valeur économique de la résistance des mauvaises herbes aux herbicides en grandes cultures

Ce projet visait à estimer l’impact économique du développement de la résistance des mauvaises herbes aux herbicides.

Chercheur : Luc Belzile

En savoir plus sur le projet

2014-2017 • Grandes cultures

Impacts agronomiques et environnementaux de divers types d’engrais organiques et d’engrais verts en production biologique de grandes cultures

Ce projet a permis d’évaluer l’effet de différents modes de fertilisation du maïs, du soya et du blé sur les rendements commercialisables, la qualité des récoltes et les pertes de nitrates et de microorganismes potentiellement pathogènes pour l’humain l’environnement.

Chercheure : Caroline Côté

En savoir plus sur le projet

Caroline Côté
F