Utilisation du séquençage à haut débit pour l’identification d’organismes pathogènes des plantes

Richard Hogue, chercheur

Richard Hogue

Chercheur

418 643-2380
poste 420

Joindre Richard Hogue
Luc Belzile, chercheur

Luc Belzile

Chercheur

418 643-2380
poste 630

Joindre Luc Belzile

Description

Le projet vise à évaluer et à mettre au point un processus diagnostique utilisant le séquençage à haute débit pour offrir :

  • une évaluation précise par pathogène de la capacité d’identification comparativement à une approche diagnostique conventionnelle;
  • des processus adaptés à des approches diagnostiques ou de détection permettant un traitement rapide, précis et économique;
  • une interprétation rapide et accessible des données par le développement d’une interface Web intuitive;
  • le transfert et la validation de la stratégie de diagnostic par séquençage à haut débit et l’intégration d’une base de données spécialisée et entraînée qui permettra d’accroître la vitesse de traitement des données par l’interface web.

Cette approche diagnostique innovante contribuera significativement au développement et à l’adoption des méthodes diagnostiques basées sur le séquençage à haut débit et l’établissement des diagnostics sera ainsi simplifié.

Objectif(s)

  • Démontrer que la technique permet d’identifier simultanément, rapidement et précisément les organismes pathogènes responsables des principales maladies des plantes en grandes cultures, des pommes de terre et des cultures maraîchères.
  • Produire une évaluation précise par pathogène de la capacité d’identification.
  • Établir des processus adaptés à des approches diagnostiques ou de détection permettant un traitement rapide, précis et économique.
  • Permettre une interprétation rapide et accessible des données par le développement d’une interface Web intuitive.

De 2019 à 2023

Durée du projet

Production maraîchère

Secteurs d'activité

Santé des sols

Service

Le séquençage d'ADN détecte tous les organismes présents dans un sol.

Partenaires

Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec | Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval | Centre de recherche sur les grains

Cela pourrait vous intéresser

Teigne du poireau
2015-2019 • Production maraîchère

Lutte biologique contre la teigne du poireau à l'aide de lâchers de trichogrammes en culture biologique du poireau au Québec

Ce projet vise à comparer l'efficacité de parasitisme de T. brassicae à celle de T. ostriniae sur la teigne du poireau.

Chercheure : Annabelle Firlej

En savoir plus sur le projet

Annabelle Firlej
Foin et maïs

Essai d’inclusion de cultures fourragères pérennes comme source d’azote « fauchée-récoltée » dans une rotation longue de production biologique de pommes de terre et de grandes cultures

Des régies mixtes d’engrais verts en mélange, complémentés ou non d’engrais de ferme visant à combler les besoins en azote du maïs ensilage de la rotation, seront comparées.

Chercheure : Christine Landry

En savoir plus sur le projet

Christine Landry