Développement d’une régie de production de fraises biologiques

Daniel Cormier, chercheur

Daniel Cormier

Chercheur

450 653-7368
poste 360

Joindre Daniel Cormier

Description

Dans un modèle de plantation à haute densité de fraisiers en motte sur paillis de plastique, ce projet visait à évaluer la toxicité d’insecticides biologiques pour lutter contre la punaise terne et l’anthonome du fraisier et d’herbicides biologiques contre les mauvaises herbes sur le rang et en bordure du rang.

Objectif(s)

  • Considérer des aspects de fertilisation.
  • Évaluer des méthodes de lutte contre la punaise terne et l'anthonome du fraisier.
  • Développer des méthodes de lutte aux mauvaises herbes sur le rang et en bordure du rang.
  • Analyser la rentabilité économique de ce mode de production.

De 2014 à 2018

Durée du projet

Production fruitière

Secteurs d'activité

Pesticides et lutte aux nuisances, Agriculture biologique

Services

Ce projet contribuera à ce que les producteurs québécois profitent de l'essor du marché des aliments biologiques.

Partenaire

Cultivons l'avenir II

Cela pourrait vous intéresser

Bourdon
2017-2020 • Production fruitière

Aménagements fleuris en pomiculture : augmenter la biodiversité et la survie hivernale des bourdons pour assurer de meilleurs rendements — volet économique

L'IRDA réalise l’analyse économique d'un projet qui vise à examiner l’impact d’aménagements fleuris sur la biodiversité des bourdons dans les vergers.

Chercheur : Luc Belzile

En savoir plus sur le projet

Luc Belzile
Récolte de canneberges
2019-2021 • Production fruitière

Évaluation de l’efficacité de HARVANTA (cyclaniliprole) pour lutter contre des ravageurs majeurs de la canneberge

L’objectif de ce projet est d’évaluer l’efficacité de HARVANTA® 50SL pour lutter contre l'anthonome des atocas, la tordeuse des canneberges et la pyrale des atocas.

Chercheure : Annabelle Firlej

En savoir plus sur le projet

Annabelle Firlej
Fraise
2019-2023 • Production fruitière

Adaptation de la régie de production de la fraise à jour neutre irriguée permettant une meilleure fonctionnalité des sols grâce à l'activation des microorganismes bénéfiques par l’ajout de carbone labile à l'implantation

Ce projet propose d'adapter la régie sans fertigation des producteurs de fraises par l'apport de carbone labile afin de maintenir ou de rétablir rapidement l'activité des microorganismes bénéfiques.

Chercheure : Christine Landry

En savoir plus sur le projet

Christine Landry