Étude des principaux facteurs physicochimiques et environnementaux pouvant expliquer la variabilité des rendements dans les bleuetières

Carl Boivin, chercheur

Carl Boivin

Chercheur

418 643-2380
poste 430

Joindre Carl Boivin

Description

Le prélèvement en eau de bleuetières situées au Saguenay–Lac-Saint-Jean a fait l’objet d’un suivi de 2015 à 2018 par l’IRDA. Ces mesures indiquent d’abord que, dans le contexte actuel de production, le bleuet nain est une culture avec un besoin en eau qui peut être qualifié de faible. De plus, les rendements mesurés sont très variables à l’intérieur même d’un champ et peuvent être anticipés avec le type de suivi réalisé. Le prélèvement en eau mesuré suggère aussi que le potentiel de rendement des bleuetières suivies est fort probablement plus élevé. Actuellement, ce prélèvement est généralement de 50 % inférieur à la demande en évapotranspiration potentielle. Dans le cadre de ce projet, une bleuetière en année de production fera l’objet d’un suivi du statut hydrique du sol en 40 endroits afin de relier le prélèvement en eau aux rendements et à des facteurs physicochimiques et environnementaux pouvant expliquer la variabilité des rendements.

Objectif(s)

  • Consolider l’approche du « prélèvement en eau de la culture » comme un indice pour évaluer le potentiel de rendement du bleuetier.
  • Identifier des conditions environnementales, autres que la génétique des plants, qui sont favorables à un prélèvement en eau supérieur par la culture qui est supérieur.
  • Proposer des interventions pour augmenter le rendement des zones de champs plus faibles.

De 2019 à 2020

Durée du projet

Production fruitière

Secteurs d'activité

Gestion optimale de l'eau

Service

Un meilleur prélèvement de l'eau contribuera à augmenter le rendement des bleuetières.

Partenaires

Ferme forestière Paul Grenon et fils | Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation

Cela pourrait vous intéresser

Pommes
2019-2020 • Production fruitière

Stratégies d'éclaircissage sans carbaryl appuyées par la modélisation bioclimatique du bilan des glucides

Les prévisions du modèle seront utilisées afin d’ajuster la dose d’un agent éclaircissant (ANA) dans une parcelle avec et sans carbaryl sur deux sites pendant deux années afin de le valider sous les conditions climatiques du Québec et d’assurer le transfert technologique.

Chercheur : Vincent Philion

En savoir plus sur le projet

Vincent Philion
Drosophile à ailes tachetées, crédit-photo : IRIIS Phytoprotection
2019-2020 • Production fruitière

Outils de transfert favorisant les bonnes pratiques pour la gestion intégrée de la drosophile à ailes tachetées

Projet de veille scientifique qui intégrera les informations issues des nouveaux articles scientifiques sur la drosophile à ailes tachetées.

Chercheure : Annabelle Firlej

En savoir plus sur le projet

Annabelle Firlej