Adaptation de la surveillance phytosanitaire aux changements climatiques : mieux comprendre les facteurs influençant l’abondance de la pyrale du maïs (Ostrinia nubilalis) au Québec pour mieux adapter la surveillance et gérer le risque futur du ravageur

Josée Boisclair, chercheure

Josée Boisclair

Chercheure

450 653-7368
poste 330

Joindre Josée Boisclair
Daniel Cormier, chercheur

Daniel Cormier

Chercheur

450 653-7368
poste 360

Joindre Daniel Cormier

Description

La pyrale du maïs est le principal ravageur du maïs sucré au Québec. Le Réseau d’Avertissements Phytosanitaires - Maïs Sucré (RAP MS) utilise des pièges à phéromone pour faire le suivi des populations de pyrales du maïs au Québec depuis une quarantaine d’années. Les données de captures des adultes de la pyrale du maïs récoltées par le RAP MS de 1977 à 2017 ainsi que plusieurs autres bases de données disponibles seront utilisées pour les analyses (Marcel Hudon, 1956-1970; MAPAQ, 1975-1987 et 1993-1996, etc.).

Différentes données, comme l’abondance des captures, les dates de captures et l’aire de répartition des deux races, seront analysées pour dresser un portrait de l’évolution de l’abondance de la pyrale du maïs au Québec depuis le début des prises de données. Ensuite, différents facteurs abiotiques, comme l’évolution des superficies de maïs Bt et l’évolution du climat, seront modélisés afin d’expliquer les changements observés dans l’abondance de la pyrale du maïs.

Finalement, les modèles concluants seront projetés avec les scénarios climatiques (2041-2070) basés sur des modèles régionaux sur une grille de 10 km afin d’évaluer les répercussions de ces facteurs abiotiques sur l’évolution future de la pyrale du maïs dans le maïs sucré au Québec. De plus, des tests en laboratoire et sur le terrain seront également réalisés dans le but d’acquérir de nouvelles connaissances sur la survie hivernale des larves en diapause dans un contexte de changements climatiques au Québec.

Finalement, à la lumière des résultats obtenus, des mises à jour à court, moyen et long termes pourraient être proposées au protocole de surveillance phytosanitaire actuellement utilisé par le RAP MS.

Objectif(s)

  • Analyser les facteurs influençant l’abondance de la pyrale du maïs au Québec pour mieux adapter la surveillance et gérer le risque futur du ravageur.
  • Rassembler, compiler et analyser les données historiques de captures de la pyrale du maïs et identifier les principaux facteurs expliquant les changements survenus dans la densité des populations.
  • Dans un contexte de changements climatiques, évaluer les répercussions de ces facteurs sur l’évolution future des populations de pyrales du maïs et acquérir de nouvelles connaissances sur la survie hivernale des larves en diapause.
  • Suggérer des adaptations au système de surveillance phytosanitaire pour mieux gérer les risques futurs associés à ce ravageur et proposer des modifications à la stratégie de surveillance actuellement utilisée.

De 2018 à 2021

Durée du projet

Production maraîchère, Grandes cultures

Secteurs d'activité

Pesticides et lutte aux nuisances

Service

La surveillance de la pyrale permet de mieux lutter contre cet ennemi des cultures.

Partenaires

Agriculture et Agroalimentaire Canada | Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec – Programme Prive-Vert, sous-volet 3.2

Cela pourrait vous intéresser

Engrais verts

Effet des légumineuses, des fumiers et du compost sur la dynamique de l'azote et la diversité microbienne du sol en production biologique

Cette étude a intégré trois facteurs établis dans un dispositif en split-split-plot, soit le mode de travail du sol, les cultures de rotation en agriculture biologique et l’apport de fumier ou de compost

Chercheure : Caroline Côté

En savoir plus sur le projet

Caroline Côté
Drone

Étude de la relation entre les données d’imagerie thermique acquises par drone et des indicateurs agrométéorologiques de stress hydrique dans la culture de pommes de terre

Cette recherche étudie la relation entre les données d’imagerie thermique acquises par drone et des indicateurs agrométéorologiques de stress hydrique en culture des pommes de terre.

Chercheur : Carl Boivin

En savoir plus sur le projet

Carl Boivin
Betteraves
2013-2018 • Production maraîchère

Essais de fertilisation NPK pour la culture de la betterave potagère en sol minéral à l’échelle du Québec

Ce projet permettra d’élaborer des grilles de fertilisation en azote, phosphore et potassium adéquates et adaptées aux conditions de culture de la betterave au Québec.

Chercheure : Christine Landry

En savoir plus sur le projet

Christine Landry