Développement de techniques de contrôle de la nappe d’eau dans les bassins de culture de sphaigne

Stéphane Godbout, chercheur

Stéphane Godbout

Chercheur

418 643-2380
poste 600

Joindre Stéphane Godbout

Description

Il a été démontré que le maintien de la nappe d’eau près de la surface du sol favorisait la croissance de la mousse de sphaigne en plus de réduire les émissions de CO2 des tourbières. Le but de ce projet est de développer des techniques afin de contrôler efficacement le niveau de la nappe d’eau dans des bassins de culture de sphaigne. Pour y arriver, des systèmes d’irrigation souterraine seront mis en place sur différents sites expérimentaux. L’efficacité des systèmes devra être évaluée par un suivi du niveau de l’eau à différents endroits dans les bassins de sphaigne.

Objectif(s)

  • Déterminer les paramètres optimaux pour la conception de systèmes d’irrigation souterraine.
  • Évaluer le comportement du niveau de la nappe phréatique et déterminer les paramètres clefs de contrôle pour maintenir un niveau idéal d’humidité dans le tapis de sphaigne.
  • Développer une stratégie base sur le bilan hydrique permettant l’automatisation du système d’irrigation.

De 2013 à 2017

Durée du projet

Grandes cultures

Secteurs d'activité

Protection de l'eau, Gestion optimale de l'eau

Services

Ce projet contribuera à réduire les émissions de CO2 des tourbières.

Partenaires

Association des producteurs de tourbe horticole du Québec | Université Laval

Cela pourrait vous intéresser

Champ

Projet OGeMOS : Développement et déploiement WEB d’un outil de gestion de la matière organique des sols

Le projet a pour objectif de développer un outil polyvalent permettant de simuler l’évolution de la matière organique des sols sous l’effet des pratiques agricoles, permettant ainsi d’intégrer la préoccupation de la préservation à long terme de la matière organique des sols à la gestion courante des champs.

En savoir plus sur le projet

Aubert Michaud
Marc-Olivier Gasser
Terre
2016-2018 • Grandes cultures

Identifier des indicateurs biologiques de la santé des sols par l'analyse métagénomique de sols cultivés en grandes cultures sous diverses régies

Le projet propose d’identifier et d’intégrer des indicateurs biologiques aux outils d’aide à la décision pour conserver la santé et la productivité des sols et les cultiver selon des systèmes de production durables.

Chercheur : Richard Hogue

En savoir plus sur le projet

Richard Hogue
Champ de soya
2019-2021 • Grandes cultures

Validation et mise en oeuvre d'un modèle prévisionnel de la sclérotiniose du soya au Québec

Une meilleure compréhension des facteurs de risques favorisant le développement de cette maladie permettra d'adopter une stratégie de lutte plus respectueuse de l'environnement et plus économique pour les agriculteurs du Québec.

Chercheur : Marc-Olivier Gasser

En savoir plus sur le projet

Marc-Olivier Gasser