Évaluation de la rentabilité des cultures de couverture à l'échelle de l'entreprise agricole

Description

Dans ce projet, les bénéfices privés, à l’échelle de la ferme, des cultures de couverture ont été évalués et ce, pour plusieurs de ces cultures et selon plusieurs modes d’implantation. Cela a été possible grâce aux données issues d’un projet d’une méta-analyse sur les bénéfices agronomiques des cultures de couverture réalisée par l’Université Laval.

Objectif(s)

  • Évaluer les coûts d'implantation de plusieurs cultures de couverture à partir des Références économiques du CRAAQ.
  • Évaluer les bénéfices associés à l'implantation des CC à partir des résultats agronomiques d'une méta-analyse réalisée par l'Université Laval.
  • Réaliser une analyse de sensibilité en faisant varier les prix des intrants et des cultures afin d'évaluer la faisabilité des CC présentant de moins bonnes perspectives économiques.

De 2016 à 2018

Durée du projet

Grandes cultures

Secteurs d'activité

Santé des sols

Service

Cette étude de la rentabilité des cultures de couverture est la plus importante jamais réalisée au Québec.

Partenaires

Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec | Université Laval

Publications

Cela pourrait vous intéresser

Sous-solage
2014-2017 • Grandes cultures

Sous-solage et drainage temporaire des sols à perméabilité réduite

Le projet a évalué et comparé en dispositif expérimental l'efficacité de deux types de sous-soleuses (sur bélier ou conventionnel avec tracteur) opérées en modes parallèle et perpendiculaire aux drains pour améliorer les conditions de drainage et la productivité des sols par rapport à la parcelle témoin.

Chercheur : Marc-Olivier Gasser

En savoir plus sur le projet

Marc-Olivier Gasser
Champ de maïs
2017-2020 • Grandes cultures

Validation des indicateurs de santé des sols comme outils de prédiction de fourniture en azote des sols pour des recommandations en engrais azotés plus justes

Projet visant à définir un modèle de prédiction de fourniture en azote du sol en se basant sur certains indicateurs biologiques de santé.

Chercheure : Christine Landry

En savoir plus sur le projet

Christine Landry
Maïs biologique
2015-2018 • Grandes cultures

Développement d'une régie de fertilisation azotée basée sur les engrais verts complémentés d'un démarreur d'engrais de ferme pour la production de grains biologiques

Dans une rotation blé/maïs-grain/soya, l'utilisation d’engrais verts permettra d’obtenir des rendements en grains biologiques rentables tout en limitant les apports de phosphore.

Chercheure : Christine Landry

En savoir plus sur le projet

Christine Landry