Développement de stratégies de piégeage massif de la chrysomèle rayée du concombre dans la production biologique de cucurbitacées

Annabelle Firlej, chercheure

Annabelle Firlej

Maxime Lefebvre, professionnel de recherche

Maxime Lefebvre

Chercheur, Ph. D.

450 653-7368
poste 321

Joindre Maxime Lefebvre

Description

La chrysomèle rayée du concombre (CRC) est le principal ravageur des cucurbitacées. En plus de causer des dommages directs aux plantules, elle peut transmettre le flétrissement bactérien. Ce projet vise à développer des stratégies de piégeage massif qui maintiennent les populations de CRC sous le seuil économique des dommages tout en minimisant les captures de pollinisateurs et d’ennemis naturels. La première étape consistera à valider le meilleur piège (attraction et type d’ouverture) pour maximiser les captures. La deuxième étape comprendra le piégeage massif en saison et hors saison (avant la plantation puis de la récolte à la mi-novembre). Selon les résultats, un piégeage hors saison pourrait faire partie d’une stratégie de piégeage de masse. Au terme du projet, une nouvelle méthode de lutte contre la CRC sera disponible pour tous les producteurs de cucurbitacées, particulièrement les producteurs biologiques qui ont peu d’outils pour lutter contre la CRC.

Objectif(s)

  • Développer des stratégies de piégeage massif de la chrysomèle rayée du concombre (CRC) dans la production biologique de cucurbitacées.

De 2019 à 2022

Durée du projet

Production maraîchère

Secteurs d'activité

Pesticides et lutte aux nuisances, Agriculture biologique

Services

Grâce à ces travaux, les producteurs biologiques auront des outils efficaces pour lutter contre la chrysomèle rayée du concombre.

Partenaires

Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation | Université du Québec à Montréal

Cela pourrait vous intéresser

2019-2022 • Production maraîchère

Améliorer l’efficacité de l’utilisation de l’eau dans la pomme de terre par une connaissance plus approfondie des cultivars

La sélection d’un cultivar devrait faire partie intégrante d’une stratégie de gestion raisonnée de l’irrigation. Le projet vise à optimiser l’utilisation de l’eau en production de pommes de terre.

Chercheur : Carl Boivin

En savoir plus sur le projet

Carl Boivin
2019-2022 • Production maraîchère

Améliorer l’efficacité de l’utilisation de l’eau par la pomme de terre en intervenant dans l’architecture du système cultural

Modifier l’architecture du système cultural est le moyen retenu pour améliorer l’efficacité d’utilisation de l’eau dans la production de pommes de terre et, par conséquent, diminuer le risque que la culture subisse un stress hydrique.

Chercheurs : Carl Boivin Luc Belzile

En savoir plus sur le projet

Carl Boivin
F