Optimisation de la date d'épandage du lisier de porc pour améliorer le rendement des cultures et protéger la qualité du sol, de l'eau et de l'air

Description

L'épandage de lisier de porc tard à l'automne peut comporter certains avantages agronomiques et environnementaux. Pour mieux renseigner les agronomes qui s'interrogent sur la valeur fertilisante et l'impact environnemental des différentes périodes d'épandage des lisiers de porc, ce projet propose de comparer trois dates d'épandage du lisier (tôt à l'automne, tard à l'automne et printemps suivant) avec la fertilisation à l'engrais minéral.

Objectif(s)

  • Mesurer l'impact de la date d'épandage du lisier de porc sur le rendement des cultures ainsi que sur la qualité de l'air, de l'eau et du sol.

De 2014 à 2017

Durée du projet

Grandes cultures

Secteurs d'activité

Santé des sols, Protection de l'eau, Qualité de l'air, Cohabitation en milieu agricole, Réglementation environnementale

Services

Ce projet a permis de conclure qu'il n'y aurait aucun inconvénient agronomique majeur à appliquer du lisier plus tard à l’automne par rapport aux dates actuellement permises.

Partenaires

Innov'Action | Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec | Agriculture et Agroalimentaire Canada

Publications

Cela pourrait vous intéresser

2018-2022 • Grandes cultures

Lutte biologique contre le charançon de la silique dans la culture du canola – Volet économique

Ce projet vise à perfectionner les méthodes de lutte biologiques contre le charançon de la silique dans la culture du canola. Dans ce projet initié par Agriculture et Agroalimentaire Canada et mené au Québec par l’UQAM, l’IRDA assure l’analyse économique des pratiques mises à l’essai.

Chercheur : Luc Belzile

En savoir plus sur le projet

Mise à niveau, diffusion et acquisition de nouvelles données pédologiques pour une agriculture durable et une gestion optimale du territoire

Le plan d’action en pédologie vise à améliorer les connaissances et les compétences des utilisateurs de données pédologiques, ce qui leur permettra de faire de meilleures recommandations dans une perspective d'agriculture durable et de gestion du territoire.

En savoir plus sur le projet

Marc-Olivier Gasser
Catherine Bossé
Simon Ricard
2014-2017 • Grandes cultures

Développement et adaptation de technique de cultures de couverture à la région de l'Estrie (volet économique)

Dans ce projet réalisé par le Club agroenvironnemental de l’Estrie, l’IRDA est responsable de l’analyse économique

Chercheur : Luc Belzile

En savoir plus sur le projet

F