Développement de stratégies pour les bâtiments respectant les nouvelles normes de bien-être afin de réduire les risques sur la santé humaine

Stéphane Godbout, chercheur

Stéphane Godbout

Chercheur

418 643-2380
poste 600

Joindre Stéphane Godbout

Description

Ce projet s'intéresse aux risques posés par les nouvelles pratiques d’élevage implantées pour améliorer le bien-être animal. L’augmentation de la superficie par animal et des mouvements ainsi que la présence de litière dégrade la qualité de l’air et affecte la santé des travailleurs. Le projet se divise en quatre grandes étapes :

  1. Compiler les données sur la qualité de l’air de bâtiments traditionnels et celle de bâtiments de nouvelle génération afin de documenter la dégradation de la qualité de l’air (qualitativement et quantitativement.
  2. Sélectionner et évaluer l’efficacité des meilleures techniques de mitigation.
  3. Tester, à l’échelle commerciale, la meilleure technique ou combinaison de techniques de mitigation.
  4. Réaliser une analyse technico-économique afin de connaître le coût d’une implantation à l’échelle commerciale pour la durée de vie d’un bâtiment.

Objectif(s)

  • Évaluer et comparer la qualité de l’air dans des bâtiments traditionnels et nouveaux (œuf, lait, porc).
  • Déterminer la meilleure stratégie pour ces mêmes productions.
  • Adapter à l’échelle commerciale les meilleures stratégies.
  • Évaluer l’impact économique de l’implantation des technologies.

De 2019 à 2023

Durée du projet

Production animale

Secteurs d'activité

Qualité de l'air, Bien-être animal

Services

Ce projet vise à réduire les risques pour la santé des travailleurs causés par les nouvelles pratiques d’élevage implantées pour améliorer le bien-être animal.

Partenaires

Centre de développement du porc du Québec | Centre de recherche en sciences animales de Deschambault | Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec | Prairie Swine Centre | Université de Saskatchewan

Cela pourrait vous intéresser

Baissières
2015-2017 • Production animale

Aménagement de risbermes et de baissières pour augmenter l’efficacité des bandes végétatives filtrantes autour des enclos d’hivernage

Le projet consistait à poursuivre les analyses et la réflexion sur la façon d’aménager et de gérer des baissières à la ferme pour réduire les volumes de ruissellement et les charges.

Chercheur : Marc-Olivier Gasser

En savoir plus sur le projet

Marc-Olivier Gasser
Épandage

Validation des outils préconisés pour réduire la saturation des sols en phosphore par une analyse de l'état des sols et du bilan de phosphore dans une région à forte densité animale

Ce projet se veut une occasion de démontrer que les efforts déployés par les producteurs pour mieux répartir le phosphore sur le territoire portent fruit et que les indicateurs utilisés pour déterminer les seuils de saturation en phosphore ont un lien avec le bilan et la dynamique du phosphore apporté dans les sols.

Chercheur : Marc-Olivier Gasser

En savoir plus sur le projet

Marc-Olivier Gasser
Vache et veau
2019-2022 • Production animale

Développement de stratégies pour réduire et contrôler des agents pathogènes dans l’eau d’abreuvement dans les élevages extérieurs de vaches-veaux

Les éleveurs de vaches-veaux maximisent l'élevage extérieur et la qualité de l'eau d'abreuvement a un impact direct sur la santé animale et sur la dissémination possible d'agents pathogènes dans l'environnement. En influençant la santé des bovins, la qualité de l'eau de boisson a aussi un impact sur la présence d'agents pathogènes lors de l'abattage et donc sur la salubrité des aliments produits.

En savoir plus sur le projet

Caroline Côté
Stéphane Godbout