Potentiel d’un mélange de plantes à fleurs pour favoriser les ennemis naturels des chenilles nuisibles aux crucifères

Description

D’une durée de trois ans, ce projet comprend l’étude des conditions d’implantation optimales d’un mélange de plantes à fleurs développé en Suisse, l’impact de son utilisation sur les chenilles nuisibles aux crucifères (abondance, parasitisme et dommages) et une budgétisation partielle mesurant la rentabilité et la faisabilité de l’utilisation de ce mélange dans les cultures de crucifères.

Objectif(s)

  • Vérifier le potentiel d’un mélange de plantes à fleurs, développé en Suisse, pour favoriser les ennemis naturels des chenilles des crucifères au Québec.
  • Déterminer les meilleures conditions d’établissement du mélange sous nos conditions.
  • Évaluer son impact sur l’abondance des chenilles des crucifères, leur parasitisme et leurs dommages.

De 2015 à 2018

Durée du projet

Production maraîchère

Secteurs d'activité

Pesticides et lutte aux nuisances, Agriculture biologique

Services

L'utilisation d'insectes prédateurs d'ennemis d'une culture permet de réduire l'usage de pesticides.

Partenaire

Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec - Programme Prime-vert

Cela pourrait vous intéresser

Champ de pommes de terre
2016-2018 • Production maraîchère

Impact de la régie d’irrigation et du cultivar sur l’utilisation de l’azote par la pomme de terre en conditions commerciales de production

Ce projet vise à mesurer, dans des conditions commerciales, l’impact de la régie d’irrigation sur le prélèvement de l’azote par les plants ainsi que l’azote disponible dans le sol.

Chercheure : Christine Landry

En savoir plus sur le projet

Christine Landry
Carottes
2014-2017 • Production maraîchère

Impact d’engrais verts et de fertilisants organiques sur le rendement et l’innocuité de la carotte biologique en terre noire

Des parcelles de carottes en terre noire comportant neuf traitements ont été mises en place à la Plateforme d’innovation en agriculture biologique située à Saint-Bruno-de-Montarville.

Chercheure : Caroline Côté

En savoir plus sur le projet

Caroline Côté
Champ de pommes de terre
2019-2022 • Production maraîchère

Améliorer l’efficacité de l’utilisation de l’eau par la pomme de terre en intervenant dans l’architecture du système cultural

Modifier l’architecture du système cultural est le moyen retenu pour améliorer l’efficacité d’utilisation de l’eau dans la production de pommes de terre et, par conséquent, diminuer le risque que la culture subisse un stress hydrique.

Chercheurs : Carl Boivin Luc Belzile

En savoir plus sur le projet

Carl Boivin
Luc Belzile