Lutte attracticide au charançon de la prune pour les vergers sous production conventionnelle et biologique

Gérald Chouinard, chercheur

Gérald Chouinard

Chercheur

450 653-7368
poste 340

Joindre Gérald Chouinard

Description

Une méthode de lutte attracticide a récemment été proposée par des chercheurs américains pour la lutte au charançon de la prune, mais, en raison d'un manque d'adaptation aux différents types de production (conventionnelle, biologique, haute densité, etc.), elle est quasi-inutilisée en vergers, voire inconnue au Québec. Comme pour les autres types de lutte attracticide actuellement disponibles en production pomicole (ex. contre le carpocapse et la mouche de la pomme), la lutte attracticide au charançon de la prune nécessite de combiner un attractif avec une très faible quantité d'un pesticide efficace. Elle peut aussi facilement être adaptée à la production biologique par le choix judicieux du pesticide en question.

Objectif(s)

  • Adapter la méthode de lutte attracticide (« attract and kill ») proposée par Tracy C. Leskey pour le charançon de la prune dans les vergers à haute densité du Québec, de type biologique et conventionnel, par les deux moyens suivants :
    • en faisant un essai comparatif de l'attraction (portion « attract ») dans un bloc de verger de chacun des deux types de production;
    • en faisant un essai comparatif de la mortalité (portion « kill ») pour deux nouveaux produits d'origine naturelle et un d’origine chimique.

De 2015 à 2017

Durée du projet

Production fruitière

Secteurs d'activité

Pesticides et lutte aux nuisances, Agriculture biologique

Services

La lutte attracticide au charançon de la prune peut aussi être utilisée en production biologique.

Partenaires

Cultivons l'avenir II | Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec | Programme Innov'Action | Agriculture et Agroalimentaire Canada | Ferme Haut-Vallon | Anatis Bioprotection

Publications

Cela pourrait vous intéresser

Bleuetière
2015-2016 • Production fruitière

Bleuetière infectée par le phytoplasme du flétrissement : mesurer la productivité de plants d’apparence saine n’ayant jamais reçu d’apports d’azote

Dans une bleuetière en corymbe où le phytoplasme du flétrissement a été détecté, les plants n’ayant jamais reçu d’apports d'azote par la fertilisation sont plus vigoureux et plus homogènes que les plants ayant reçu des apports d'azote.

En savoir plus sur le projet

Carl Boivin
Christine Landry
Arthropode
2017-2018 • Production fruitière

La résistance des arthropodes aux pesticides : l’état des connaissances, les ravageurs résistants et les tests de résistance

L’IRDA a dressé une liste d’insectes et d’acariens du Québec connus pour être résistants aux pesticides et ceux susceptibles de le devenir.

En savoir plus sur le projet

Daniel Cormier
Annabelle Firlej
Cécidomyie du pommier
2014-2017 • Production fruitière

Établissement d’un seuil d’intervention évolutif pour la cécidomyie du pommier et modélisation de l’abondance des populations d’adultes de ce nouveau ravageur

La cécidomyie du pommier (CDP), Dasineura mali (Kieffer), est un nouvel ennemi du pommier au Québec. Ce projet permettra de connaître la phénologie de ce ravageur, d’établir un seuil d’intervention évolutif et d’intégrer ces résultats au sein d’un modèle phénologique dans CIPRA.

Chercheur : Daniel Cormier

En savoir plus sur le projet

Daniel Cormier