Étude du lien entre les populations de drosophiles à ailes tachetées, les dommages et les pertes de rendement à la culture

Annabelle Firlej, chercheure

Annabelle Firlej

Chercheure

450 653-7368
poste 363

Joindre Annabelle Firlej

Description

En culture de petits fruits, le lien entre les captures de drosophiles à ailes tachetées dans les pièges, les dommages aux fruits et les pertes économiques demeure peu documenté. Le projet vise donc à acquérir les connaissances nécessaires pour déterminer si les captures dans les pièges peuvent prédire les niveaux de dommages et les pertes de rendement au champ. Pendant deux ans, des pièges seront installés dans cinq framboisières du Québec. Le décompte des adultes dans les pièges, la quantité de larves dans les fruits, le pourcentage de fruits sains produits et les pertes de rendement seront évalués à chaque semaine de récolte.

Objectif(s)

  • Déterminer s'il y a une corrélation significative entre les captures d'adultes de drosophiles à ailes tachetées, les dommages et les pertes de rendement observées au champ.
  • Démontrer que le risque de dommage (larves dans les fruits) est faible lorsque les captures dans les pièges sont basses.

De 2015 à 2017

Durée du projet

Production fruitière

Secteurs d'activité

Pesticides et lutte aux nuisances, Agriculture biologique

Services

L'IRDA possède une importante expertise en lutte aux nouveaux insectes envahissants.

Partenaire

Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec - Programme Prime-vert

Cela pourrait vous intéresser

Bleuets sauvages
2016-2017 • Production fruitière

Étude de l'efficacité technique et de la performance financière dans la production de bleuets sauvages du Québec

Cette analyse économique a permis de mesurer l'efficacité technique des entreprises de production de bleuets sauvages.

Chercheur : Luc Belzile

En savoir plus sur le projet

Luc Belzile
Bleuets

Détection des spores de pucciniastrum geopertianum – rouille balais sorcière bleuet

Ce projet vise à déterminer si le symptôme de balais de sorcière, observable sur le bleuetier, est vraiment causé par la rouille Pucciniastrum geopertianum qui sévit sur le sapin baumier.

Chercheur : Richard Hogue

En savoir plus sur le projet

Richard Hogue