Optimiser la gestion de l’eau dans le secteur de la production de fraises et framboises au Québec : mobiliser les producteurs

Carl Boivin

Chercheur, agr., M. Sc.

418 643-2380
poste 430

Joindre Carl Boivin

Description

Afin de participer activement à la mise en œuvre du Plan d’agriculture durable (PAD) du MAPAQ, l’Association des producteurs de fraises et framboises du Québec (APFFQ), en collaboration avec l’Institut de recherche et de développement en agroenvironnement (IRDA), s’engagent à réaliser des actions visant le transfert de connaissances, l’accompagnement, la sensibilisation et la formation auprès des producteurs et productrices de fraises et framboises du Québec pour les aider à optimiser la gestion de l’eau . Ce projet permettra d’accélérer l’adoption de meilleures pratiques agroenvironnementales via une démarche éducative et crédible qui fait la promotion d’une gestion optimale de l’eau.

Objectif(s)

  • Réaliser un diagnostic global de la gestion de l’eau sur 14 profils d’entreprises;
  • Proposer des correctifs pour améliorer la gestion de l’eau des entreprises;
  • Accompagner les entreprises à l’intégration des correctifs durant une saison de production;
  • Concevoir et réaliser des activités de transfert de connaissances.

De 2021 à 2025

Durée du projet

Production fruitière

Secteurs d'activité

Santé des sols, Protection de l'eau, Qualité de l'air

Services

Partenaires

Association des producteurs de fraises et de framboises du Québec (APFFQ) et MAPAQ
Ce projet est financé par le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation dans le cadre du programme Prime-Vert.

Cela pourrait vous intéresser

2017-2020 • Production fruitière

Impact de la croissance et de la pluie sur les traitements appliqués contre la tavelure

L’objectif de ce projet est d’établir l’impact combiné de la sortie des nouvelles feuilles et de la pluie sur l’efficacité de différents fongicides contre la tavelure.

Chercheur : Vincent Philion

En savoir plus sur le projet

Vincent Philion
2015-2016 • Production fruitière

Bleuetière infectée par le phytoplasme du flétrissement : mesurer la productivité de plants d’apparence saine n’ayant jamais reçu d’apports d’azote

Dans une bleuetière en corymbe où le phytoplasme du flétrissement a été détecté, les plants n’ayant jamais reçu d’apports d'azote par la fertilisation sont plus vigoureux et plus homogènes que les plants ayant reçu des apports d'azote.

En savoir plus sur le projet

Carl Boivin
Christine Landry
F