Essai de fertilisation k pour la culture du concombre frais sous fertigation à l’échelle du Québec

Christine Landry, chercheure

Christine Landry

Chercheure

418 643-2380
poste 640

Joindre Christine Landry

Description

La culture du concombre est une activité économique importante dans plusieurs régions du Québec. Cette dernière représente 840 ha de production. Les grilles de fertilisation présentées dans le Guide de fertilisation ne sont pas actuelles pour ce type de production. En effet, les doses de P et de K sont très élevées et une réévaluation est de mise afin d’actualiser ces doses en fonction des conditions de culture actuelles. La demande importante du concombre en eau favorise la combinaison de l’irrigation avec la fertilisation. La fertigation permet de fractionner l’apport d’engrais et d’appliquer l’engrais à un endroit précis (près du système racinaire) tout en favorisant l’utilisation de l’engrais par la plante en étant en solution. Les essais en fertigation sont peu nombreux au Québec et il est nécessaire de les effectuer afin d’établir l’utilisation appropriée de la méthode et d’établir les doses à appliquer.

Ainsi, ce projet vise à déterminer les doses en K (5 doses) à mettre avant la plantation dans le concombre sous plastique fertigué en azote.

Objectif(s)

  • Déterminer l’effet des applications d’engrais K sur le rendement du concombre frais fertigué au Québec.
  • Mettre à jour des grilles de références en fertilisation afin d’appuyer le secteur des productions végétales à travers des stratégies qui tiennent compte des conditions de culture actuelle au Québec.

De 2017 à 2018

Durée du projet

Production maraîchère

Secteurs d'activité

Gestion optimale de l'eau, Gestion des matières fertilisantes

Services

Ce projet permettra d'établir les bonnes doses de fertilisants nécessaires à la culture du concombre.

Partenaires

Ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Pêcheries du Québec | PleineTerre

Cela pourrait vous intéresser

Fraisière
2014-2017 • Production maraîchère

Identification des causes du dépérissement des fraisiers pour élaborer des stratégies de lutte intégrée

Ce projet proposait de réaliser un inventaire exhaustif des virus, des phytoplasmes, des champignons et des nématodes dans les pépinières et les fraisières pour préciser les causes du dépérissement des fraisiers au Québec.

Chercheur : Richard Hogue

En savoir plus sur le projet

Richard Hogue
Mauvaises herbes
2015-2016 • Production maraîchère

Évaluation de produits désherbants pour les bordures de paillis de plastique utilisées en agriculture biologique

Une série de produits au pouvoir désherbant prometteur seront testés à la jonction des plastiques et du sol sur une flore présente naturellement au champ.

Chercheure : Maryse Leblanc

En savoir plus sur le projet

Maryse Leblanc
2018-2020 • Production maraîchère

Évaluation de l'effet sur les rendements d’inoculum mycorhiziens commerciaux en enrobage de semences dans la culture de la carotte nantaise en sol minéral en début de transition biologique

Le projet vise à tester si les souches commerciales importées aux semis de la carotte nantaise parviennent à compétitionner les souches indigènes du sol pour coloniser la plante hôte et si, une fois la symbiose établie, celle-ci parvient à faire mieux que celle établie par les populations indigènes, dans un sol en transition biologique.

Chercheure : Christine Landry

En savoir plus sur le projet

Christine Landry