Quantification de l’érosion des sols organiques en production horticole à l’aide du césium-137

Claude Bernard, chercheur associé

Claude Bernard

Chercheur associé

418 643-2380
poste 406

Joindre Claude Bernard
Marc-Olivier Gasser, chercheur

Marc-Olivier Gasser

Chercheur

418 643-2380
poste 650

Joindre Marc-Olivier Gasser

Description

Les sols organiques en production horticole perdent de 0,3 à 4 cm annuellement et ne se régénèrent pas. Les principaux processus de dégradation seraient la décomposition microbienne, le tassement (50 %) ainsi que l’érosion (50 %). L’intensité réelle de l’érosion est cependant mal connue. La mesure de la redistribution spatiale du césium-137 (Cs-137) offre cependant une approche rapide et efficace pour la quantifier. La mesure de ce radioisotope dans 28 champs soumis à différentes expositions aux agents atmosphériques et à certaines pratiques antiérosives permettra de quantifier la sévérité à long terme (60+ ans) de l’érosion pour ces types de sols.

Objectif(s)

  • À l’aide du Cs-137, quantifier l’érosion cumulée depuis le début des années 1960 sur des sols organiques dans 28 champs.
  • Comparer les taux d’érosion révélés par les mesures de Cs-137 à ceux obtenus avec des mesures contemporaines.
  • Contribuer à la mise au point d’une approche intégrée de conservation des sols organiques à vocation horticole.

De 2019 à 2023

Durée du projet

Production maraîchère

Secteurs d'activité

Santé des sols

Service

Ce projet contribuera à une meilleure conservation des terres noires.

Partenaires

Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec | Université Laval

Cela pourrait vous intéresser

Biofumigation
2014-2018 • Production maraîchère

Impact de la biofumigation sur la banque de semences et l’écologie des mauvaises herbes

La biofumigation pourrait être une avenue intéressante pour augmenter la mortalité des graines en dormance en agriculture biologique.

Chercheure : Maryse Leblanc

En savoir plus sur le projet

Maryse Leblanc
Potatoes
2019-2022 • Production maraîchère

Améliorer l’efficacité de l’utilisation de l’eau dans la pomme de terre par une connaissance plus approfondie des cultivars

La sélection d’un cultivar devrait faire partie intégrante d’une stratégie de gestion raisonnée de l’irrigation. Le projet vise à optimiser l’utilisation de l’eau en production de pommes de terre.

Chercheur : Carl Boivin

En savoir plus sur le projet

Carl Boivin
Champ de pommes de terre
2019-2022 • Production maraîchère

Mise au point d’une méthode de surveillance du microbiome des sols pour sélectionner une régie de culture de pommes de terre réduisant l’incidence des maladies du sol et l’usage des pesticides

Mise au point d'une méthode de surveillance et de contrôle des agents pathogènes telluriques de la pomme de terre qui considère les interactions entre les agents pathogènes et les autres organismes du microbiome du sol.

Chercheurs : Richard Hogue Luc Belzile

En savoir plus sur le projet

Richard Hogue
Luc Belzile