Utilisation à grande échelle de la confusion sexuelle contre le carpocapse de la pomme dans les vergers québécois

Daniel Cormier, chercheur

Daniel Cormier

Chercheur

450 653-7368
poste 360

Joindre Daniel Cormier

Description

Ce projet avait pour but d’augmenter les surfaces de vergers en confusion sexuelle contre le carpocapse de la pomme dans toutes les régions pomicoles du Québec. Les producteurs réduiront ainsi le nombre d’applications d'insecticides dirigées contre cet insecte et des risques associés à leur utilisation pour une meilleure protection de l’environnement et de la santé humaine.

Objectif(s)

  • Sensibiliser une majorité de pomiculteurs québécois à cette méthode de lutte alternative aux insecticides.
  • Qu’au terme du projet, 25 % des surfaces de vergers de pommiers au Québec utilisent la lutte par confusion sexuelle contre le carpocapse de la pomme.
  • Réduire de 25 % le nombre d’applications d’insecticides contre le carpocapse pour les producteurs qui utiliseront la confusion sexuelle.

De 2016 à 2018

Durée du projet

Production fruitière

Secteurs d'activité

Pesticides et lutte aux nuisances

Service

En 2017, 137 vergers québécois, pour une superficie équivalente à 2 800 terrains de football, avaient adopté la confusion sexuelle pour lutter contre le carpocapse de la pomme.

Partenaire

Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec - Programme Prime-Vert

Publications

Cela pourrait vous intéresser

Bleuets sauvages
2017-2018 • Production fruitière

Explorer le potentiel de l’imagerie thermique acquise par drone pour la détection du stress hydrique en culture du bleuet nain

Exploration du potentiel de détection du stress hydrique dans la culture du bleuet nain à l’aide d’un capteur infrarouge thermique embarqué sur un drone.

Chercheur : Carl Boivin

En savoir plus sur le projet

Carl Boivin
Fraise
2019-2023 • Production fruitière

Adaptation de la régie de production de la fraise à jour neutre irriguée permettant une meilleure fonctionnalité des sols grâce à l'activation des microorganismes bénéfiques par l’ajout de carbone labile à l'implantation

Ce projet propose d'adapter la régie sans fertigation des producteurs de fraises par l'apport de carbone labile afin de maintenir ou de rétablir rapidement l'activité des microorganismes bénéfiques.

Chercheure : Christine Landry

En savoir plus sur le projet

Christine Landry
Canneberges
2015-2017 • Production fruitière

Tamisage d'insecticides à risques réduits contre l'anthonome de l’atoca dans les atocatières

Ce projet visait à évaluer pendant deux ans l’efficacité de différents produits phytosanitaires contre l'anthonome de l’atoca.

Chercheure : Annabelle Firlej

En savoir plus sur le projet

Annabelle Firlej