Lutter contre le carpocapse de la pomme par confusion sexuelle – phase II

Daniel Cormier, chercheur

Daniel Cormier

Chercheur, Ph. D.

450 653-7368
poste 360

Joindre Daniel Cormier

Description

Il s’agit d’un mandat confié à l’IRDA pour coordonner et pour consolider l’utilisation de la méthode de lutte par confusion sexuelle du carpocapse de la pomme sur minimalement 35 % des entreprises de vergers de pommes du Québec ou 40 % des surfaces en production.

Objectif(s)

  • S’assurer qu’un minimum de 35 % des entreprises pomicoles utilisent la lutte par confusion sexuelle du carpocapse de la pomme.
  • S’assurer que la lutte par confusion sexuelle du carpocapse de la pomme soit utilisée sur un minimum de 40 % des surfaces de vergers de pommiers.

De 2018 à 2020

Durée du projet

Production fruitière

Secteurs d'activité

Pesticides et lutte aux nuisances

Service

Comparativement à l’application d’insecticides, cette méthode diminue les risques pour la santé humaine et pour l’environnement.

Partenaires

Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec | Plusieurs clubs-conseils

Publications

Cela pourrait vous intéresser

2019-2020 • Production fruitière

Filets multitâches et mécanisation pour les vergers du futur sans pesticides

Il a été démontré que la lutte par exclusion peut permettre de combattre efficacement la quasi-totalité des ravageurs des pommes. Bien que le microsystème étudié au Québec depuis 2012 ait démontré son efficacité contre les insectes, plusieurs éléments problématiques restent à étudier avant qu’il puisse être recommandé à grande échelle.

Chercheur : Gérald Chouinard

En savoir plus sur le projet

Gérald Chouinard
2017-2020 • Production fruitière

Mandat sur le feu bactérien

Projets de recherche visant à réduire la problématique du feu bactérien.

Chercheur : Vincent Philion

En savoir plus sur le projet

Vincent Philion
2014-2017 • Production fruitière

Développement et mise au point d'un attracticide pulvérisable pour la lutte aux mouches téphritides en arboriculture fruitière

Le projet visait à tester une série d'attracticides qui puissent être mélangés et utilisés à l'aide du pulvérisateur habituel du producteur, sans besoin d'achat d'un équipement additionnel spécialisé et/ou dispendieux et sans besoin de faire modifier un véhicule et/ou d’acquérir un pulvérisateur additionnel.

Chercheur : Daniel Cormier

En savoir plus sur le projet

Daniel Cormier