Étude comparative d’engrais organiques à haut ratio N efficace/P total pour le développement de stratégies de fertilisation productives et durables en maraîchage biologique

Christine Landry, chercheure

Christine Landry

Chercheure

418 643-2380
poste 640

Joindre Christine Landry
Caroline Côté, chercheure

Caroline Côté

Chercheure

450 653-7368
poste 310

Joindre Caroline Côté

Description

Les productions maraîchères sont exigeantes en azote. En bio, elles sont freinées par l’accès à une régie de fertilisation azotée performante et durable. Les engrais organiques utilisés sont en effet le plus souvent des engrais de ferme de faible efficacité riches en phosphore. Des produits commerciaux, tels le Biosol et l’Actisol, ont gagné en popularité, mais apportent encore des quantités notables de phosphore et sont coûteux. Des producteurs se sont tournés vers l’achat de granules de farine de luzerne dont le ratio Neff/Ptot pourrait être intéressant. Ces granules seront testés dans une culture de brocolis sur buttes plastifiées et irriguées et comparées avec les deux engrais organiques mentionnés plus haut, en plus d’un témoin sans apport d’azote. Les connaissances obtenues soutiendront le développement de stratégies intégrées de fertilisation contribuant à la compétitivité des entreprises et au meilleur usage de ces produits fertilisants.

Objectif(s)

  • Caractériser pour deux engrais de ferme couramment utilisés et un produit émergent les contenus en éléments fertilisants, en carbone labile et leur résistance à la minéralisation.
  • Mesurer leur effet sur le développement, la nutrition NPK et le rendement total et vendable du brocoli.
  • Comparer leurs coûts pour fournir les quantités nécessaires selon leur efficacité azotée.

De 2019 à 2021

Durée du projet

Production maraîchère

Secteurs d'activité

Gestion des matières fertilisantes, Salubrité et innocuité des aliments

Services

Ce projet permettra de valider si les granules de farine de luzerne sont performantes en agriculture biologique.

Partenaires

Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation – Programme Prime-Vert | Club Bio-Action | Éco-Luzerne

Cela pourrait vous intéresser

Culture fourragère

Implantation d’une culture fourragère pérenne pendant trois ans chez des producteurs de pommes de terre et de grandes cultures

Ce projet vise à créer des partenariats entre producteurs et à intégrer une culture fourragère pendant trois ans dans des champs de pommes de terre et de grandes cultures afin de contrer la dégradation de la qualité des sols tout en facilitant des ententes pour la commercialisation de foin.

Chercheur : Richard Hogue

En savoir plus sur le projet

Richard Hogue
Champ d'ail
2019-2023 • Production maraîchère

Développement de stratégies de fertilisation dans l’ail biologique combinant des engrais verts et de ferme basées sur leur dynamique de fourniture en N et P et leur impact sur la qualité des sols

L’acquisition de connaissances sur la dynamique de fourniture en azote de régies mixtes d’engrais verts et de ferme et sur l’évolution des prélèvements de l’azote par l’ail permettra de mettre au point des stratégies de fertilisation qui assurent de combler les besoins de l’ail tout en minimisant l’accumulation de phosphore et le lessivage de l’azote.

Chercheure : Christine Landry

En savoir plus sur le projet

Christine Landry
Chrysomèle rayée du concombre, crédit-photo : IRIIS Phytoprotection
2019-2022 • Production maraîchère

Développement de stratégies de piégeage massif de la chrysomèle rayée du concombre dans la production biologique de cucurbitacées

Projet visant à développer des stratégies de piégeage massif qui maintiennent les populations de chrysomèle rayée du concombre sous le seuil économique des dommages tout en minimisant les captures de pollinisateurs et d’ennemis naturels.

Chercheure : Annabelle Firlej

En savoir plus sur le projet

Annabelle Firlej