Valorisation de résidus agricoles par conversion thermochimique afin de produire un combustible destiné aux systèmes de chauffage au mazout no 2 actuellement en place dans les entreprises serricoles

Stéphane Godbout, chercheur

Stéphane Godbout

Chercheur, ing., agr., Ph. D.

418 643-2380
poste 600

Joindre Stéphane Godbout

Description

Le projet a fourni des connaissances scientifiques concernant :

  • les paramètres optimaux du procédé de pyrolyse rapide des matières résiduelles agricoles et les caractéristiques des extrants;
  • l’amélioration des propriétés de la biohuile issue de la pyrolyse rapide par l’ajout de résidus de plastique comme intrant au procédé;
  • les proportions des mélanges de biohuile et de mazout no 2 et les adaptations nécessaires aux équipements pour assurer la combustion optimale;
  • l’utilisation agronomique du biocharbon dans le sol et les substrats de culture.

De plus, la faisabilité économique de l’utilisation de la biohuile issue des différents procédés a été mesurée et analysée.

Objectif(s)

  • Acquérir les connaissances pour produire, par pyrolyse rapide, un combustible issu de résidus agricoles destiné aux systèmes de chauffage des serres utilisant le mazout no 2

De 2014 à 2017

Durée du projet

Valorisation des résidus

Service

Ce projet a mené à l'obtention de brevets canadien et américain pour un réacteur vertical à vis sans fin permettant la conversion de résidus organiques en biohuile.

Partenaires

Innov'Action | Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec | Agriculture et Agroalimentaire Canada | Centre de recherche industrielle du Québec | Syndicat des producteurs de serres du Québec (SPSQ) | Université McGill | Université Laval

Publications

Cela pourrait vous intéresser

2016-2017

Modélisation GéODEP, échantillonnage spatial et suivi hydrologique du bassin versant du lac Boivin à Granby, Québec

Ce projet supporte un suivi hydrologique des principaux affluents du Lac Boivin afin de caractériser leurs débits, leurs flux de sédiments, d’azote et de phosphore exportés vers le Lac.

En savoir plus sur le projet

Aubert Michaud, retraité
2016-2017

Évaluer l’utilisation de bandes fleuries dans un programme de lutte biologique et intégrée en pépinière de production ornementale

Dans un contexte de lutte intégrée, l’entreprise Les Serres Rosaire Pion et Fils initie un projet novateur ayant recours à l’utilisation de bandes fleuries pour la production de vivaces en contenant.

En savoir plus sur le projet

2021-2024

Réduction des émissions de N2O en grandes cultures

Réduire les émissions de N2O émanant des fertilisants organiques et inorganiques en utilisant des pratiques 4B et d’autres approches de conservation de l’azote dans les fermes du Québec – protocoles d’évaluation et de quantification.

Chercheur : Simon Ricard

En savoir plus sur le projet

Simon Ricard