Développement et mise au point d'un attracticide pulvérisable pour la lutte aux mouches téphritides en arboriculture fruitière

Daniel Cormier, chercheur

Daniel Cormier

Chercheur, Ph. D.

450 653-7368
poste 360

Joindre Daniel Cormier

Description

Le projet visait à tester une série d'attracticides qui puissent être mélangés et utilisés à l'aide du pulvérisateur habituel du producteur, sans besoin d'achat d'un équipement additionnel spécialisé et/ou dispendieux et sans besoin de faire modifier un véhicule et/ou d’acquérir un pulvérisateur additionnel. Des essais en laboratoire ont permis d'identifier l’attracticide le plus toxique et des essais en vergers ont permis de comparer la lutte attracticide avec la lutte conventionnelle.

Objectif(s)

  • Comparer les effets attractifs et insecticides de différents mélanges attracticides performants lors d'essais préliminaires.
  • Évaluer la rémanence du mélange soumis aux conditions abiotiques (soleil et pluie).
  • Comparer une stratégie de lutte par attracticide avec une stratégie de lutte par insecticides.

De 2014 à 2017

Durée du projet

Production fruitière

Secteurs d'activité

Pesticides et lutte aux nuisances

Service

Ces travaux permettent de réduire l'utilisation des insecticides.

Partenaires

Programme Prime-Vert | Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec

Cela pourrait vous intéresser

2019-2023 • Production fruitière

Régie de production de longues cannes de framboises biologiques hors sol

Réalisation d'une production biologique de framboises en régie hors sol abritée rentable et compétitive pour viser une commercialisation de proximité ou dans les grandes chaînes de distribution.

Chercheure : Annabelle Firlej

En savoir plus sur le projet

Annabelle Firlej
2017-2019 • Production fruitière

Fraises biologiques avec plasticulture : étude de différentes stratégies de fertilisation azotée sur les rendements et sur la rentabilité de la culture

Projet visant à tester diverses stratégies de fertilisation biologique dans la fraise d’été sur plastique afin d’en diminuer les coûts.

Chercheure : Christine Landry

En savoir plus sur le projet

Christine Landry
F