Déterminer l’apport d’azote par minéralisation des paillis dans la culture du bleuet en corymbe afin que la fertilisation azotée soit mieux adaptée aux besoins de la culture

Christine Landry, chercheure

Christine Landry

Chercheure

418 643-2380
poste 640

Joindre Christine Landry

Description

Lors de la production du bleuet en corymbe, du paillis est déposé à la base des plants pour diminuer la présence de mauvaises herbes. Certains paillis peuvent libérer de l’azote en se décomposant. Cependant, le paillis de bran de scie frais requiert une augmentation de la fertilisation azotée, car les bactéries du sol mobilisent l’azote pour le décomposer étant donné son C/N élevé. Le paillis de bran de scie vieilli pourrait toutefois possiblement apporter de l’azote, mais cet apport n’a pas été quantifié. Les informations connues actuellement proviennent d’études faites ailleurs qu’au Québec.

Il devient nécessaire de réaliser des études sous nos conditions climatiques. En conséquence, deux sites situés en Montérégie et en Chaudière-Appalaches recevront respectivement : aucun paillis, du paillis frais et du paillis vieilli combinés à 4 doses d’azote de 0, 30, 60 et 90 kg N/ha. Finalement, cette étude permettra de déterminer l’apport d’azote par minéralisation des paillis dans la culture du bleuet en corymbe afin que la fertilisation azotée minérale soit mieux adaptée aux besoins de la culture.

Objectif(s)

  • Caractériser l’apport en azote des paillis de bran de scie.
  • Valider la littérature sur les besoins en azote de la culture du bleuet en corymbe pour la fertilisation d’entretien.

De 2019 à 2022

Durée du projet

Production fruitière

Secteurs d'activité

Gestion des matières fertilisantes

Service

Grâce à ce projet, la fertilisation minérale azotée sera mieux adaptée aux besoins des bleuets en corymbe.

Partenaires

Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation | Groupe Pleine Terre

Cela pourrait vous intéresser

Drosophile à ailes tachetées
2014-2017 • Production fruitière

Lâchers d’insectes stériles comme méthode de lutte biologique contre la drosophile à ailes tachetées : protocole de stérilisation, compétitivité des mâles irradiés et lâchers en conditions semi-naturelles

Ce projet consiste à stériliser des drosophiles à ailes tachetées en laboratoire et à les relâcher massivement dans les cultures comme moyen de lutte contre les populations indigènes.

Chercheure : Annabelle Firlej

En savoir plus sur le projet

Annabelle Firlej
Charançon de la prune
2015-2017 • Production fruitière

Lutte attracticide au charançon de la prune pour les vergers sous production conventionnelle et biologique

Une méthode de lutte attracticide a récemment été proposée par des chercheurs américains pour la lutte au charançon de la prune, mais elle est quasi-inutilisée en vergers, voire inconnue au Québec.

Chercheur : Gérald Chouinard

En savoir plus sur le projet

Gérald Chouinard
Bourdon
2017-2020 • Production fruitière

Aménagements fleuris en pomiculture : augmenter la biodiversité et la survie hivernale des bourdons pour assurer de meilleurs rendements — volet économique

L'IRDA réalise l’analyse économique d'un projet qui vise à examiner l’impact d’aménagements fleuris sur la biodiversité des bourdons dans les vergers.

Chercheur : Luc Belzile

En savoir plus sur le projet

Luc Belzile