Le procédé SHOCMD a été développé par l’IRDA pour traiter divers types de résidus organiques d’origines agricole, industrielle et municipale tel que des fumiers, des résidus végétaux, des biosolides, des résidus putrescibles municipaux et d'autres matières fermentescibles solides. Le SHOCMD est un procédé de traitement biologique en enceinte fermée, conçu pour exploiter la chaleur générée par les microorganismes afin de déshydrater et de stabiliser partiellement les matières organiques.

Une solution adaptée au contexte environnemental québécois qui prévoit l'interdiction de l’enfouissement des matières organiques

Le SHOCMD (Système d'hygiénisation par oxygénation contrôlée) est un procédé industriel de bioséchage ou de compostage qui génère un produit final partiellement déshydraté, hygiénisé et désodorisé qui peut être avantageusement utilisé comme :

  • amendement organique pour l’apport de carbone organique aux sols;
  • biofertilisant pour l’apport d’éléments majeurs, secondaires et d’oligo-éléments;
  • matière organique déshydratée absorbante;
  • biocombustible.

Une approche adaptée aux fortes précipitations annuelles et aux températures hivernales froides

  • Absence de production de lixiviats
  • Récupération de la chaleur d’origine microbienne

Un procédé et un équipement québécois adaptés et brevetés

  • Le procédé est conçu pour utiliser la chaleur produite par les microorganismes en conditions aérobies.
  • Un système d’aération forcée et contrôlée favorise le développement d’une activité microbienne intense qui génère de la chaleur et permet d’atteindre rapidement, dans l’enceinte fermée et isolée, des températures d’hygiénisation (>55 oC) associées à la phase thermophile.
  • Le procédé SHOCMD s’utilise comme bioséchoir et/ou comme composteur selon les objectifs de traitement et de production visés.
  • Capacité annuelle de traitement flexible qui varie de quelques mètres cubes jusqu’à quelques milliers de mètres cubes en fonction du nombre de modules.
  • Le procédé SHOCMD a été breveté au Canada et aux États-Unis. L'équipement est breveté au Canada.

Caractéristiques

  • Procédé industriel de traitement des matières organiques de conception modulaire permettant d’ajuster la capacité de traitement des résidus organiques en fonction du tonnage annuel de matières à traiter
  • Procédé en enceinte fermée avec alimentation par le haut, écoulement vertical et évacuation du matériel à la base du bioréacteur
  • Aucun système d’agitation
  • Système d’automatisation flexible et facile à exploiter
  • S’utilise sous abri pour le traitement des matières organiques en continu ou en lots
  • Ne génère pas de lixiviats
Unité de traitement biologique SHOC
Unité de traitement biologique SHOCMD de 260 m3
1 / 4
Unité de traitement biologique SHOCMD de 50 m3
2 / 4
Intérieur d'une unité de traitement SHOCMD de 260 m3
3 / 4
Matériel sortant destiné à la maturation
4 / 4

Licences disponibles

La technologie de bioséchage/compostage SHOCMD pourrait être avantageusement utilisée pour déshydrater toute matière organique humide à l’état solide tels des résidus ou biomasses issus de l’industrie agro-alimentaire, forestière, agricole, marine, etc.

L’IRDA est constamment à la recherche d’entreprises désireuses de conclure une entente pour l’exploitation des technologies développées par l’Institut.

Matières résiduelles organiques d'origine municipale

Une licence exclusive a été octroyée à la compagnie Viridis environnement concernant l’exploitation de la technologie SHOCMD pour les matières résiduelles organiques d’origine municipale.

Viridis offre un service de traitement de la fraction organique des résidus ménagers collectés. Sa chaîne de traitement inclut le procédé SHOCMD et permet d’augmenter les tonnes de matières détournées de l’enfouissement.

Contact

IRDA
Éric Dion, directeur du développement des affaires et des communications

Viridis
Francois Léveillée, directeur Développement et Commercialisation | Division Traitement
514 730-4904