Aménagement de risbermes et de baissières pour augmenter l’efficacité des bandes végétatives filtrantes autour des enclos d’hivernage

Marc-Olivier Gasser, chercheur

Marc-Olivier Gasser

Chercheur

418 643-2380
poste 650

Joindre Marc-Olivier Gasser

Description

Un dispositif mis en place à la ferme de Saint-Lambert-de-Lauzon permet d’évaluer la capacité d’épuration de différentes configurations de baissières plantées en espèce arbustive (saule) ou en graminée pérenne (alpiste roseau) comme bandes végétatives filtrantes. Les premiers résultats ont démontré une efficacité des baissières à réduire les volumes de ruissellement et les charges simulées en amont. Le présent projet consiste à poursuivre les analyses et la réflexion sur la façon d’aménager et de gérer de telles baissières à la ferme.

Objectif(s)

  • Évaluer l’efficacité de baissières et de risbermes pour réduire les charges dans les bandes végétatives filtrantes autour d’enclos d’hivernage.
  • Transférer les résultats dans un feuillet technique par des propositions d’aménagement de baissières réalisables à la ferme dans les bandes végétatives filtrantes.
  • Évaluer la rentabilité des aménagements proposés.

De 2015 à 2017

Durée du projet

Production animale

Secteurs d'activité

Santé des sols, Protection de l'eau

Services

Ce projet contribuera à préserver la qualité des cours d'eau lors de la fonte des neiges.

Partenaire

Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) - Programme Prime-vert

Cela pourrait vous intéresser

Bovins de boucherie
2017-2019 • Production animale

Émissions de gaz à effet de serre des modes d'élevage de bovins de boucherie au Québec : quantification et réduction

Les émissions produites par différents modes d’élevage de bovins de boucherie seront calculées à l’aide des résultats d'une revue de littérature et d'une revue des méthodologies et de bases de données.

Chercheur : Stéphane Godbout

En savoir plus sur le projet

Stéphane Godbout
Porcs
2016-2017 • Production animale

Impact du type de plancher sur les émissions d’odeurs en production porcine : évaluation des émissions moyennes et quantification des réductions dans les bâtiments d’engraissement

Le but du projet est de démontrer que les bâtiments porcins de nouvelle génération, avec plancher latté au 2/3 ou plus de la superficie dégagent moins d’odeurs.

Chercheur : Stéphane Godbout

En savoir plus sur le projet

Stéphane Godbout