Potentiel des bandes fleuries comme réservoir de champignons entomopathogènes pour le contrôle du puceron du soya — volet économique

Luc Belzile

Description

Dans ce projet réalisé par le Centre de recherche sur les grains (CÉROM), l’IRDA est responsable de l’analyse économique.

Le projet initial du CÉROM, d’une durée de deux ans, vise à évaluer le potentiel des bandes fleuries comme réservoir de différentes espèces de pucerons sensibles à P. neoaphidis autour des champs de soya.

Objectif(s)

  • Recenser les espèces de pucerons et leur saisonnalité sur les plantes hôtes des bandes fleuries déjà établies.
  • Évaluer la sensibilité des pucerons présents sur les plantes hôtes à Pandora neoaphidis.
  • Déterminer l’effet des bandes fleuries sur la dynamique des épizooties du puceron du soya dans la culture du soya.
  • Évaluer la rentabilité à la ferme de l’utilisation des bandes fleuries.

De 2017 à 2019

Durée du projet

Grandes cultures

Secteurs d'activité

Pesticides et lutte aux nuisances

Service

Les analyses économiques de l'IRDA permettent entre autres d'évaluer la rentabilité de méthodes alternatives de lutte aux insectes nuisibles.

Partenaires

Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec | Centre de recherche sur les grains

Cela pourrait vous intéresser

2014-2017 • Grandes cultures

Optimisation de la date d'épandage du lisier de porc pour améliorer le rendement des cultures et protéger la qualité du sol, de l'eau et de l'air

Pour mieux renseigner les agronomes sur la valeur fertilisante et l'impact environnemental du lisier de porc, ce projet propose de comparer trois dates d'épandage avec la fertilisation à l'engrais minéral.

En savoir plus sur le projet

2015-2017 • Grandes cultures

Estimation de la valeur économique de la résistance des mauvaises herbes aux herbicides en grandes cultures

Ce projet visait à estimer l’impact économique du développement de la résistance des mauvaises herbes aux herbicides.

Chercheur : Luc Belzile

En savoir plus sur le projet