Christine Landry, agr., Ph. D.

Christine Landry, chercheure

Christine Landry

Chercheure

418 643-2380
poste 640

Joindre Christine Landry

À propos

Christine Landry a obtenu un doctorat en ressources renouvelables de la faculté des sciences de l’agriculture et de l’environnement de l’Université McGill en 2009. Elle est également détentrice d’un baccalauréat en biologie de l’Université de Sherbrooke, d’un baccalauréat en agronomie (spécialisé en sol-environnement) et d’une maîtrise en physiologie du rendement végétal de l’Université Laval. De 1993 à 2002, Christine a occupé différents postes en recherche à l’Université Laval, notamment au Centre de recherche en horticulture. Elle a également été assistante d’enseignement en laboratoire au département d’agronomie. Cet intérêt pour l’enseignement lui est resté : chaque été, elle accueille en stage de nouveaux étudiants en quête d’une première expérience de recherche en agroenvironnement. À l’emploi de l’IRDA depuis 2003, Christine est chercheure en chimie et fertilité des sols où elle travaille à l’élaboration des grilles de référence en fertilisation et au développement de régies visant l’optimisation de la fertilité des sols et la valorisation des biomasses.

Domaine(s) spécifique(s) d'expertise

  • Chimie et biologie des sols en lien avec la fertilité des sols en azote et phosphore (dynamique de l'azote et du phosphore, spécialisation du phosphore, action des mycorhizes)
  • Grille de fertilisation
  • Pratiques de conservation des sols
  • Valorisation des biomasses (lisier, fractions de traitement de lisier)
  • Dynamique des nutriments sous irrigation

Christine Landry travaille à l’élaboration des grilles de référence en fertilisation du Québec et au développement de régies visant l’optimisation de la fertilité des sols et la valorisation des biomasses.

Projet(s) de recherche associé(s)

Bleuetière
2015-2016 • Production fruitière

Bleuetière infectée par le phytoplasme du flétrissement : mesurer la productivité de plants d’apparence saine n’ayant jamais reçu d’apports d’azote

Dans une bleuetière en corymbe où le phytoplasme du flétrissement a été détecté, les plants n’ayant jamais reçu d’apports d'azote par la fertilisation sont plus vigoureux et plus homogènes que les plants ayant reçu des apports d'azote.

En savoir plus sur le projet

Carl Boivin
Christine Landry
Maïs biologique
2015-2018 • Grandes cultures

Développement d'une régie de fertilisation azotée basée sur les engrais verts complémentés d'un démarreur d'engrais de ferme pour la production de grains biologiques

Dans une rotation blé/maïs-grain/soya, l'utilisation d’engrais verts permettra d’obtenir des rendements en grains biologiques rentables tout en limitant les apports de phosphore.

Chercheure : Christine Landry

En savoir plus sur le projet

Christine Landry

Publications

Voir aussi

Stéphanie Houde, professionnelle de recherche

Stéphanie Houde

Professionnelle de recherche

418 643-2380
poste 644

Voir la fiche

Denis Potvin, Agent de transfert de technologies – Chargé de projets

Denis Potvin

Agent de transfert de technologies – Chargé de projet

418 643-2380
poste 414

Voir la fiche

Carl Boivin, chercheur

Carl Boivin

Chercheur

418 643-2380
poste 430

Voir la fiche

Retour à l'équipe complète